Pages

mercredi 7 septembre 2011

Il y a des jours comme ça…


…où l’on aimerait bien tout faire, sauf partir au boulot. Rien que l’idée de rester planquée sous sa couette avec enfin le temps de finir un bon bouquin est à elle seule une délectation. Snober le métro bondé, épargner nos délicates oreilles rendues sensibles par le silence du sommeil, se payer le luxe de ne pas courir de la matinée dans la rue, au bureau ou ailleurs.

Ces jours-là, j’aimerais travailler en freelance. Je sais bien que l’on désire toujours ce que l’on n’a pas, et que même si je travaillais en indépendante, j’y trouverais encore à redire. Mais dans ces fameux moments et besoins de cocooning, je me plais à penser que certains ne se lèvent pas le matin pour se confronter quelques dizaines de minutes après à l’excitation ambiante. Lire la suite

29 commentaires:

  1. J'en ai fait des boulots, des petits, des plus "importants", je crois que dans l'ensemble ils m'ont tous plu, mais pour une raison simple : je ne les ai jamais exercés plus de quelques années d'affilée.

    Maintenant ça va bientôt faire un an que je ne travaille plus... et je dois avouer que ça commence à sérieusement me manquer !

    RépondreSupprimer
  2. J'aime mon métier mais il y a des jours comme ce matin où ma couette ne voulait pas me lâcher ! C'est pas moi c'est ma couette !

    RépondreSupprimer
  3. Je te comprends, moi aussi le matin, j'ai du mal à émerger, et c'est encore pire lorsque mon chéri peut dormir encore ou lorsqu'il fait froid et / ou mauvais.
    Mais finalement, j'aime bien l'excitation de la ville et même si je peste parce que je n'ai plus de place dans le métro, je suis contente de me lever car je fais un truc que j'aime! Je suis en stage de tant que chargée de com et j'aime beaucoup! et ce sera encore mieux dans une semaine quand je reprendrais mes cours en Master de communication. Donc oui, il faut être poussée par son travail et son projet :)
    La blogo me motive aussi, voir des super articles, des gentils commentaires, parler avec mes followers sur Twitter, c'est sympa!
    Je viens de te laisser un très long commentaire^^
    Sur ce bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  4. j'ai fait un métier que j'aimais mais j'ai eu des doutes et j'aurais aimé faire un ou deux autres métiers . bon courage

    RépondreSupprimer
  5. J'aime mon boulot, je l'ai choisi... mais j'ai d'autres envies pourtant ! Et pas beaucoup de temps...

    Et pas le même âge ni les mêmes contraintes que toi (mouflet, par exemple), qui font que tout plaquer pour vivre son rêve, c'est un peu plus compliqué.

    ça aide pas des masses à mon avis là ;-)

    RépondreSupprimer
  6. boulot alimentaire aussi. que j'aime bien certes, mais bon, j'aimerais parfois être passionnée par ce que je fais. et si j'avais les moyens de ne pas devoir travailler je ne sais pas ce que je ferais de mes journées....

    RépondreSupprimer
  7. Hello !

    Comme tu le sais je me reconvertis.
    Tout ce que tu décris là, je l'ai vécu il y a encore pas si longtemps (avec une dépression en prime...). Devoir aller au boulot parce qu'on n'a pas le choix même si on s'ennuie à mourir, que ce qu'on fait ne nous intéresse pas/plus.
    J'ai eu des crampes au cerveau (!!) à force de me demander si je devais passer à l'attaque et me lancer ("oui mais si ça marche pas ?!", "Et le salaire va pas mal baisser", "est-ce que ça va vraiment me plaire"), sans parler des remarques du genre "tu devrais garder ça comme passion et avoir un job alimentaire" (berk !)

    Bref, après un certain temps (ou un temps certain) je me suis décidée et mon projet est en cours... Je n'ai pas encore commencé mais je sais une chose : je serai bien mieux ailleurs que là où je suis actuellement !

    Bon courage dans tes réflexions :-)

    RépondreSupprimer
  8. Les filles, je vous remercie beaucoup pour toutes vos réponses...il suffit que je fasse autre chose 20 minutes pour découvrir tous vos gentils comm' !

    @ memyselfandiii : tu as de la chance d'avoir toujours aimé tes jobs...c'est peut-être pour ça que je m'ennuie, quoi que ça fait à peine plus d'un an que je suis à la même place, mais disons que j'en ai déjà fait le tour...Et tu envisagerais de retravailler prochainement ? Dans quel secteur ?

    @ Colinettee : mdrrr, je vois que ça arrive aussi à celles qui adorent leur métier ! Décidément, ces couettes, quelles coquines ! :)

    @ La Petite Bulle d'Elo : je te remercie, j'adore les commentaires très longs ! ^^ C'est très gentil de ta part d'avoir pris le temps de me répondre. Ca a l'air super, ton master de comm', et puis surtout tu as l'air passionnée, et ça c'est génial...
    C'est sûrement ça qui me manque aussi, de ne pas faire un travail qui me plaît vraiment. Mais ça donne envie d'en trouver un, car ça doit être cool de se lever motivée comme toi malgré le froid, le vent, la bise, etc. qu'il y a dehors.
    Bon courage pour ton stage, et pour ta reprise des cours, j'espère que ça sera à la hauteur de tes attentes ! Bisous à toi, Elo, et bonne journée !

    RépondreSupprimer
  9. @ Margaux : c'est sûr que lorsqu'on aime faire beaucoup de choses différentes, ce n'est pas toujours simple...il faudrait avoir plusieurs vies pour ça ! Mais je l'ai toujours dit, on devrait avoir des journées de 48h, là peut-être qu'on aurait le temps de faire tout ce qu'on veut...!

    @ Blonde paresseuse : tu me fais rire ! Mais si, ça aide des masses, ça me fait me rendre compte qu'effectivement, j'ai peut-être plus de possibilités que d'autres comme toi qui ont des enfants...mais que, toutefois, il y a des chances pour que dans mon cerveau de fille-qui-se-prend-la-tête-tout-le-temps, je trouve toujours à redire dans quelques mois/années ! Donc ça me fait relativiser. Tout ça ! Alors tu vois, c'est sûr que ça m'aide un max', un gentil commentaire comme le tien ! Merci ma belle, t'es adorable.

    @ Annick : moi ça, par contre, je sais ! Si je n'avais vraiment pas besoin de travailler, je m'expatrierais à la campagne loin de tout et seule au monde, et je triperais toute seule dans mon jardin...mais bon, on n'en est hélas pas là ! Je vois que tu as aussi un travail alimentaire, c'est cool si tu l'aimes bien tout de même car moi je le subis un peu, dès que la fenêtre est ouverte je pense à autre chose...enfin, on doit être nombreuses à être comme ça. Je te remercie de m'avoir donné ton avis, je me sens moins seule !

    @ Neness : c'est vrai que toi tu me comprends totalement...ça n'a pas du être facile pour toi de vivre ce moment de réflexion absolue, on se sent tellement faible lorsque ça arrive, complètement perdue et surtout indécise...les questions que tu décris, ça résume tout je trouve !
    Mais c'est vrai que l'on me dit souvent "un travail, c'est un travail, ce n'est pas fait pour se faire plaisir". Oui, d'accord...pourtant, il y en a bien qui y arrive, nan ?? Donc pourquoi pas moi ?!
    Je trouve que tu as eu énormément de courage de prendre cette décision, d'envisager de tout changer, et de passer à l'action. Ce n'est pas simple, je le vois (car ça fait 6 bons mois que je réfléchis régulièrement en concluant à chaque fois "tant pis, je continue ce boulot, après tout j'ai la paye à la fin du mois"). Mais pourtant, les mêmes questions reviennent sans cesse.
    Donc je suis convaincue que tu as bien fait, car motivée et passionnée comme tu l'es, ça t'aurait trotté dans la tête un moment sinon...
    J'espère sincèrement que tu arriveras à réussir tout ce que tu entreprends, et vite tant qu'à faire, en tout cas bravo. Tu me donnes presque envie de faire la même chose !
    Mes longues réflexions philosophiques ne font certainement que commencer, mais ça me donne espoir de trouver quelque chose qui me plait.
    Passe une bonne journée, ma belle, et bon courage ! Bises

    RépondreSupprimer
  10. Le métier, comme toi, je croyais que ce serait une vocation. Sauf que, comme moi, quand tu veux faire écrivain ou styliste, ou artiste, ya pas vraiment de débouchés. Enfin si, il y en a, mais c'est galère.
    Du coup je vais faire un métier sans vraiment de grande vocation.. Je regrette déjà les écoles d'art et le retard que je prends en tout: photo, dessin, retouche, tout ce que je n'ai jamais pu apprendre et que je crève d'envie de savoir

    RépondreSupprimer
  11. Tu sais, j'ai pendant 20 ans fait des métiers que je qualifierai d'alimentaires, et même j'ai du pendant 4 ans faire des ménages avec Bac +4 parce que je ne trouvais rien mais il fallait bien manger. J'ai enfin trouvé il y 3 ans un boulot dans lequel je m'épanouis totalement, pour lequel je suis contente de me lever le matin. Mais malheureusement comme on est financé par des subventions de l'état, je ne sais pas si j'aurai toujours ce boulot l'année prochaine. Je suis optimiste, la roue avait tourné pour moi, elle ne va pas quand même repartir dans l'autre sens.
    Tu es jeune, ne t'inquiète pas, je suis sure qu'un jour tu le trouveras aussi ce boulot formidable, tu le mérites.

    RépondreSupprimer
  12. Moi j'adore mon boulot ! Je me voies pas faire autre chose et plus tard ce sera soit ON U ou UE soit free lance ! :)

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  14. Comme je te comprends !
    Actuellement, je suis en pleine reconversion professionnelle et c'est pas du gâteau !
    J'ai du abandonner mon métier, que dis je ? Ma vocation pour des soucis de santé, j'étais infirmière et j'ai du me résigner à abandonner le navire médical pour tenter l'aventure et essayer d'exercer mon rêve de jeune fille...
    C'est en ce moment que je traverse les plus grosses difficultés mais j'espère que mon projet verra le jour et je ferais tout pour y arriver...

    La bise,
    Virgo

    RépondreSupprimer
  15. Hello! Voici là un très bon article! Tu fais débat ici à quelque chose que peu de gens osent dire. Je suis dans la même situation que toi. J'ai fait des études, pour certains ce sont de "très bonnes études" (master 2 à la sorbonne). Je suis aujourd'hui cadre et payée plus que la moyenne (ceux de mon âge en tout cas). Je n'ai pas à me plaindre de mon job, je rencontre pleins de gens, je fais des choses "intéressantes". Mais "intéressantes" que pour les gens concernés. Au delà de ces gens, ça n'intéresse personne, ni moi, d'ailleurs. Je ne jubile pas en arrivant au travail. Et je regarde avec envie les personnes, dans mon entourage, qui me disent "j'adore ce que je fait, je suis passionné". C'est dur de trouver du coup un sens à ce qu'on fait 5 jours sur 7, chaque semaine. Le but en soi d'avoir fait des "études" était de pouvoir choisir ce qu'on allait faire comme métier. Alors oui j'ai eu la chance de pouvoir choisir. Mais les études ne mènent pas forcement à un métier passionnant, voulu certes, mais pas passionnant. Alors aujourd'hui, je peux dire que je fais un job pour des motifs purement alimentaires. Je ne m'en plains pas, car comme toi "si tu te plains, agis, sinon tais toi". C'est exactement ma philosophie de vie!

    RépondreSupprimer
  16. @ boudoirdelacomtesse : ton commentaire me fait rire...jaune. Car je pense exactement la même chose que toi. Je sais que j'ai des qualités plus ou moins innées, pas nécessairement artistiques mais disons que c'est difficile d'en faire un métier. Et effectivement, dans tous ces milieux artistiques, culturels (intéressants, quoi !), il y a plus de vocations que de postes réels disponibles.
    Alors c'est dommage...c'est vrai qu'au bout d'un moment, il faut bien se résoudre à faire un job alimentaire pour se permettre de vivre. Mais c'est difficile à accepter, surtout quand l'on se dit que l'on perd du temps sur l'apprentissage des choses qui nous intéressent vraiment ! Dur dur...

    @ Marie-Do : je te remercie pour ton message très gentil et extrêmement rassurant : ça me donne du courage pour continuer à chercher, et ne pas me résigner comme certains me le conseillent...c'est génial si tu as trouvé un métier qui te passionne, je suis très déçue pour toi si tu n'es pas certaine de le garder l'année prochaine. Ce n'est pas juste ! Mais je vois que tu es très courageuse, faire des ménages alors qu'on a un BAC+4, ce n'est pas exactement ce dont on rêve...alors bravo, ton boulot actuel, tu l'as bien mérité, profites-en surtout ! Et je suis d'accord avec toi, la roue a mis du temps à tourner pour toi alors pas de raison qu'elle reparte dans l'autre sens maintenant...je vais croiser les doigts pour que ça ne soit surtout pas le cas ! Bisous à toi, Marie-Do, et merci encore pour tes encouragements.

    @ Cécile : c'est génial que tu aimes autant ton job. Apparemment, on n'est pas toutes exactement dans le même cas alors...profites-en surtout !! ;)

    RépondreSupprimer
  17. @ Virgo : et béh, tu m'as l'air d'être une jeune femme bien courageuse ! Bravo pour ta détermination, c'est génial si tu as réussi à te retourner et à ne pas te laisser emporter par cette situation difficile. Malgré tout, tu te relèves, tu fais des projets, c'est génial ! J'espère aussi sincèrement que tu réussiras, car tu as vraiment l'air de le mériter avec tout ce que tu fais pour rester motivée...courage, ma belle, si tu es motivée, (presque) toutes les barrières tomberont ! ;) Bisous à toi

    @ Poumy : je te remercie pour ton compliment. Je me rends compte que je ne suis définitivement pas la seule à être dans ce cas, et je trouve dommage qu'on ne puisse pas plus en parler avec nos proches, nos amis, nos collègues au risque de passer pour une "rêveuse". C'est normal de vouloir faire quelque chose qui nous plait et qu'on aime, surtout lorsqu'on a fait des études comme celles que tu as pu faire !
    Et je trouve ça triste finalement d'en arriver à un tel niveau, d'avoir le choix de son métier et de se retrouver malgré tout avec un boulot que l'on qualifie d'"alimentaire". En fait, maintenant, les études, j'ai l'impression que c'est avant tout une garantie de trouver du travail et d'avoir un bon salaire (sauf en temps de crise...), mais pas tellement de choisir un job qui nous passionne. C'est peut-être une utopie de penser ça, mais dans ce cas il faut arrêter de bassiner les jeunes à l'école en leur disant "il faut que tu aies des bonnes notes pour choisir ton métier plus tard". Mouais...
    A moins de tout plaquer pour faire autre chose. La seule question qui demeure, c'est quoi ??!
    Je te remercie en tout cas Poumy pour ton gentil commentaire, cela me permet de réfléchir un peu plus philosophiquement sur la vie au travail...et de relativiser un peu aussi grâce à toi ! Bonne journée à toi, surtout, et bon courage au boulot ! ;) A bientôt, bises

    RépondreSupprimer
  18. le vrai problème de "notre" génération... je galère pour trouver un job correspondant à mes études et la déprime des réponses négatives m'ont poussé à faire des stages, toujours en Espagne, dans lesquels je me suis toujours sentie bien. Mais bon, on ne vit pas de stage et même trouver un bête job alimentaire, c'est la super galère...alors je repars une nouvelle fois en stage tout en entamant une année d'étude à distance en FLE, histoire de m'ouvrir de nouvelles perspectives. Bon courage à toi !

    RépondreSupprimer
  19. oh bah didonc !! Que de questions pour un mercredi matin ! :)
    Pour avoir testé le freelance et être aujourd'hui en entreprise... je peux te le dire le freelance, ce n'est pas une fin en soie ^^ : il faut avoir toutes les casquettes (ce qui me gonfle le plus, reste la compta !), tu ne vois plus trop de nouvelles personnes(après ça dépend le métier !), vu que tu reste chez toi la journée, ça devient pesant d'y rester le soir et il y a pas trop de monde pour t'épauler dans ton boulot vu que tu bosses en freelance (après tu peux toujours sous-traiter !)... enfin perso je suis graphiste et je me vois bien faire ce boulot encore loooongtemps... même s'il y a des moments (surtout en ce moment avec tout le monde qui vient de rentrer de vacances) où je préférerais aller à la mer, faire des châteaux de sable ou glandouiller dans mon canap !!! :))
    Enfin bref, je te souhaite beaucoup de courage pour passer ce cap ! Sinon pose des jours pour faire un break et vraiment réfléchir à tout ça !

    RépondreSupprimer
  20. @SoBusy> merci pour ta réponse, ça me touche ;-)
    D'ailleurs si tu as des questions ou juste si tu veux en parler, n'hésite pas !

    RépondreSupprimer
  21. Oooooh ma belle, je te sens un peu morose aujourd'hui ... Pas envie d'aller bosser on dirait.

    Comme je te comprends, j'ai souvent changé de boulot, mais toujours dans le secteur de la vente.

    J'ai souvent eu envie de tout changer et de travailler pour moi-même.

    Mes z'amours sont nés et j'ai commencé à me poser beaucoup de questions quant à mon avenir professionnel. Puis, je me suis aperçue à la naissance de mon fils, que j'avais le droit à un congé parental, alors je l'ai pris et en profite pour faire le point avec moi-même.

    Il y a des moments, où mon travail me manque un peu, mais je suis tellement fière et heureuse d'être Maman à temps plein pendant 3 années, que j’oublie vite ce manque.

    Je ne pense pas être vendeuse toute ma vie, qui vivra verra !

    Comme ça me plairait de monter ma propre activité, travailler pour soi, ou en freelance pourquoi pas ! On s'associe ? xD

    Bisouxxx ma belle, prends soin de toi !

    RépondreSupprimer
  22. Je trouve toujours tes articles super intéressants!
    Bisous
    Elisa, Argentine

    RépondreSupprimer
  23. C'est drôle ton article et ta question parce que je suis en pleine réflexion/action en ce moment car je suis en plein remaniement pro. J'ai décidé de vivre de ma passion. D'abord, je dois te dire que j'ai fait de longues études (Bac +5) et j'ai obtenu un diplôme universitaire. Malgré ce diplôme, j'ai longuement galéré pour trouver mon premier poste mais halleluyah j'ai fini par trouver. J'ai bossé pendant plusieurs années et puis je te passe les détails mais suite à des changements professionnels et surtout personnels divers et variés ;-), mais aussi grâce à la lecture de livres très inspirants sur le sujet, j'ai décidé que la trentenaire que je suis devenue, allait se prendre en main dans le domaine pro. Par conséquent, j'entame tout juste des démarches pour me lancer en freelance. Je me lance là dedans pour le fait d'être indépendante et de pouvoir organiser mon temps de travail. Mais je le fais surtout parce que je ne voulais plus d'une vie où je dépéris à petit feu au travail dans une activité qui ne me plaît plus. Et puis surtout depuis quelques temps, j'en suis venue à l'idée que oui je peux vivre de ma passion, oui il y a des gens qui sont heureux de leur activité professionnelle et oui il ne tient qu'à moi de bouger les choses car j'en suis capable. Ouh bah putain, pour un premier commentaire j'ai été très bavarde. Je te souhaite bon courage pour tes aspirations professionnelles mais quelque chose me dit que tu as déjà une idée en tête et qu'il ne te manque pas beaucoup pour te lancer :-)
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  24. En fait tu as raison, tu n'es pas sèche du tout...
    J'ai abandonné un boulot très rémunérateur pour monter ma petite entreprise... Depuis la vie est plus difficile financièrement mais QUEL BONHEUR ! Je ne regrette pas mon choix. je fais le métier dont j'ai toujours rêvé...
    Gros bisous
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  25. @ Mariposa : oui, comme tu dis, le vrai problème de notre génération, c'est ça...et tu en es le parfait exemple ! Avec tous les stages que tu as fait en Espagne, je ne comprends pas qu'il soit difficile pour toi de trouver un travail intéressant. C'est vraiment de la folie...bravo en tout cas, tu gardes courage, tu envisages une année supplémentaire pour t'ouvrir des perspectives, je pense que tu as la bonne attitude pour rester dedans et réussir ! Je vais prendre exemple sur toi, tiens...
    Bon courage pour ton stage et ton année FLE, alors, et j'espère (je suis sûre !) que tu finiras par trouver un truc très bien. Bisous à toi !

    @ La fille dans sa cabane : je te remercie pour ton commentaire, c'est vrai que je le sais, être freelance n'est pas une fin en soi...mais quand je me désespère avec un boulot qui ne me passionne pas du tout, j'envisage toutes les autres possibilités comme si c'était l'eldorado (alors que je n'en sais rien en réalité...).
    Je trouve ça génial si tu parviens à t'intégrer au sein d'une entreprise et à trouver cela plaisant même si tu as tes coups de mou et d'envies d'évasion...
    C'est vrai que ça arrive à tout le monde, dans tous les jobs...Tu as raison, je vais peut-être me prendre quelques jours pour réfléchir à tout ça. Merci pour ton aide ! Et bisous à toi ;)

    @ Neness : merci à toi Neness, c'était sincère ! Je retiens ta proposition, ça pourra certainement m'aider de t'en parler si besoin :) Je te remercie beaucoup pour ta gentillesse, ma belle, tu es adorable :) Passe une bonne journée surtout ! ♥

    RépondreSupprimer
  26. @ Melody : ma douce copine, comme d'habitude, cela me fait très plaisir de lire tes gentils commentaires. Je vois que toi aussi, tu te poses des questions, c'est fou ça, on se demande toutes ce qu'on pourrait bien faire comme métier si on avait le choix...
    Travailler en freelance, ça te dirait ?! Moi aussi, je rêve de créer mon activité, j'y pense beaucoup en ce moment...et j'aurais sûrement besoin des services d'une webmaster professionnelle, tu pourrais peut-être m'aider ?! ^^
    On en reparlera, mais je bosse sur le sujet...
    Passe une bonne journée, ma coupine, et à très vite !!
    Je t'embrasse ♥♥

    @ Elisa : je te remercie, ma belle, tes compliments me touchent beaucoup, c'est gentil ! Je te souhaite de passer une bonne journée, à bientôt ! Bises

    @ Elosyia : tu as l'air bien déterminée, dis moi, à l'aise dans ton projet et surtout tu as envie de réussir, ça se sent ! C'est génial, je suis certaine qu'avec une telle motivation, tu ne peux qu'y arriver...bravo !
    J'admire ton courage, et ta détermination...C'est super de se dire que tu as le droit, toi aussi, de vivre de ta passion, et de faire un travail que tu aimes. Tu veux être freelance dans quel domaine ? Je pense que c'est très important pour faire du bon boulot.
    Maintenant, il ne me reste plus qu'à prendre exemple sur toi et...me lancer ! En effet, comme tu l'as deviné, j'ai de nombreux projets en tête, mais j'ai toujours peur de passer à l'action (trop peur d'échouer). Mais bon, il va bien falloir que je m'y mette, parce que c'est bien d'avoir des idées, mais si on ne passe jamais à l'action, ça ne sert pas à grand-chose...
    Je te remercie pour ton commentaire, en tout cas, et d'avoir pris le temps d'en écrire un long car cela me donne envie de faire comme toi et surtout d'être aussi optimiste ! Alors merci à toi.
    Passe une excellente journée, et bon courage dans tous tes projets, je suis certaine que tu y arriveras ;) Bisous ma belle !

    @ Sylvie, Enfin moi : c'est super ce que tu as fait, tu n'as pas hésité à faire des sacrifices financiers pour vivre ta passion et faire un métier que tu aimes. Je t'admire beaucoup pour ça ! C'est génial que tu fasses ce que tu aimes, ma belle, tout le monde n'a pas cette chance (ni ce courage). J'espère faire la même chose que toi, maintenant ou plus tard...
    Bonne journée, ma Sylvie, à bientôt ! Bisous

    RépondreSupprimer
  27. Ah vouiiiii ! Carrément que ça m'intéresse !!!!!! On en reparle quand tu veux ma belle, tu sais que je commence à être curieuse de savoir ce que tu as en tête !

    Lâche pas le morceau ma coupine !!!!!

    Bisouxxx

    RépondreSupprimer
  28. :) génial, merci pour ton enthousiasme, ça fait plaisir ! J'en suis encore à la phase de réflexion, mais si je passe à l'action, tu seras la première au courant, promis !
    Je t'embrasse, ma belle, bonne aprèm !!

    RépondreSupprimer
  29. Un jour prochain je ferai un billet sur mes tribulations professionnelles. Paske non je suis pas du tout arrivée à un endroit et à un poste qui me plaisent.
    Comme toi, je pense que quand on n'est pas satisfaits, soit on bouge pour changer, soit on se tait. Quand c'est changeable, hein. Mais les copines qui se plaignent pendant des ANNEES de leur taf et ne veulent pas chercher ailleurs, alors qu'elles ont ce qu'il faut pour changer (bon CV, bon secteur), je supporte pas :/
    Donc, je vais encore changer :P
    Mais c'est difficile de trouver. D'abord il faut se trouver, savoir exactement ce qu'on veut, et souvent on apprend ça sur le tas. Oups finalement non, ça, ça me plaît pas du tout. Ensuite, une fois qu'on sait (ou au moins à peu près), il faut trouver le poste. L'entreprise, le chef, les collègues qui vont avec.
    On a aussi le choix de trouver un truc moyen mais pas trop mal, et de se dire qu'on fera avec, paske ça bouffe trop d'énergie de chercher autre chose. Pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer